Une erreur judiciaire – Anne HOLT

Point – 2008

En Norvège, un  serial killer est en liberté. Un tueur en série  de la pire espèce. Qui séquestre les enfants et les assassine d’une manière indétectable par la police , et qui renvoie le corps de la victime à la mère avec cette note atroce : « tu as eu ce que tu méritais. »

Émilie,  neuf ans et Kim, cinq ans ont disparu. L’enquête est confiée à l’inspecteur principal Yngvar Stubø. Pour retrouver la piste du tueur, celui-ci fait appel à Inger Johannes Vik, une ex-profileuse du FBI. Leurs investigations vont les mener sur les traces d’Aksel Seier , condamné il y a quarante ans et exilé aux États-Unis. Mais est-ce lui le véritable coupable ?

Anne HOLT (ancien procureur, avocate spécialisée dans les droits de l’enfant et ministre de la justice) signe là un polar captivant d’une grande maîtrise, à la construction judicieuse et au style limpide en dépit d’une double intrigue complexe qui se déroule sur une période de plus de cinquante ans .
Elle y aborde le thème de la maltraitance d’enfant, entre les sévices qu’à connu le tueur, ce qu’il inflige à ses victimes et les détails sordides d’anciennes enquêtes dont se souviennent les policiers. Anne Holt qui connait son sujet n’épargne pas le lecteur en l’entraînant dans cette enquête sordide.

Les personnages de Vik et Stubø ( il s’agit là de leur première rencontre) sont très fournis psychologiquement, atypiques, sympathiques et tout à fait crédibles.