Le Temps est assassin – Michel BUSSI

Été 1989. La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d’un ravin de vingt mètres, une voiture route trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n’ont pas eu la même chance.

Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C’est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l’attend une lettre… de sa mère. Vivante ?

Un décor paradisiaque, la Corse comme si on y était… Et pourtant… sous la carte postale ensoleillée se révèlent des paysages torturés, plus sombres qu’il n’y paraît, à l’image de l’âme des personnages… Sous couvert de ce décor à couper le souffle, Bussi nous entraîne dans un huis-clos où l’île de Beauté devient le théâtre d’un réglement de compte familial glaçant. Les valeurs corses telle que l’honneur de la famille et les problématiques nationalistes sont la toile de fond de ce livre, sur laquelle se développe une histoire mêlant passé (années 80), présent et futur.