Animal – Sandrine COLLETTE

Au Népal, Mara vit seule après le décès de son mari, survit plutôt dans une cabane au milieu des forêts, se nourrit de racines et de petits gibiers. Un jour, elle trouve deux enfants sauvages attachés au pied d’un arbre, on ne sait qui ils sont, ni ce qu’ils font là. Par devoir Mara va s’en occuper, appelle le garçon Nun et la fille Nin. Pour réussir à les nourrir, elle décide de gagner la ville où elle effectuera de pénibles travaux de couture, qui s’avéreront insuffisants. Les enfants que Mara a pourtant scolarisé préfèrent voler comme d’autres, Nun se fait prendre prendre et pour punition on lui brûle la langue. Mara reprendra le chemin inverse en compagnie de Nun, après avoir abandonné Nin, le doigt sectionné devant un hôpital. On comprendra que c’est la seule chance de survie de la petite fille, dans ce milieu hostile. Tout ici n’est que tactique pour survivre.

A une autre époque, un couple de français, Lior et Hadrien, se rendent au Kamtchatka avec des amis dans le but de chasser l’ours. Mais l’expédition tourne mal et dés lors Lior n’a plus qu’une obsession : se venger de l’ours qui a tué son ami.

Animal est un roman déroutant à plus d’un titre… C’est un voyage tout d’abord dans des paysages grandioses particulièrement bien retranscrits : on a l’impression d’y être… Peu de romans ont pour décor les forêts népalaises et les montagnes volcaniques du Kamtchatka, deux terres hostiles propices à cette histoire. D’autre part, certains chapitres de la première partie sont consacrées à l’ours : insolite pour le lecteur de se trouver dans la peau d’un ours et d’éprouver de l’empathie, comprenant ses « pensées » au cours de la traque… Et puis le fond de l’intrigue, une nouvelle fois les tréfonds les plus sombres de l’âme humaine mais sous un jour inédit…