Persona – Maxime Girardeau – Editions Fayard/Mazarine – Février 2020

Un homme drogué aux barbituriques se réveille dans un bâtiment abandonné, les membres entravés, enfermé dans un tonneau de bois, le corps tailladé de profondes entailles. Il porte un masque antique cloué à même le visage…(la liste de ses sévices n’est pas exhaustive…) Son tortionnaire l’observe…

C’est ainsi que débute le premier roman de Maxime Girardeau, un thriller de belle envergure, fascinant, intense, moderne et très prometteur… C’est avec plaisir que je remercie Net Galley pour ce premier partenariat, ainsi que les Editions Fayard pour la découverte de cette nouvelle plume… L’auteur nous entraîne dans un univers qu’il connait bien, celui des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft…), pour y avoir travaillé durant douze ans, dans le domaine du marketing digital. Il nous ouvre donc les portes d’un monde nouveau, à la suprématie avérée, et ce que l’on va y découvrir est profondément déstabilisant… Mais ce n’est que le contexte, l’histoire est riche, complexe et nous entraîne là où on ne s’y attend pas…

Ce livre est pour moi un coup de coeur indéniable, mais je commencerais par évoquer les quelques longueurs ressenties dans la première partie pour peut-être éviter à quelques lecteurs de se décourager… Je m’explique: certains passages centrés sur la description du monde de l’entreprise peuvent paraître assez longuets, voire inopportuns (vue mon aversion pour les costards-cravates et tout ce qui s’y rapporte, je me suis parfois demandée ce que je faisais là…), mais ces informations sont importantes pour le reste de l’histoire et contribuent à planter le décor. Et puis, et c’est là où je fais mon mea-culpea, j’ai entraperçu des pointes de cynisme dans la plume de l’auteur, notamment par l’intermédiaire de Franck Somerset le policier en charge de l’affaire, et l’aspect critique m’est apparu : l’auteur dénonce, balance sur cet univers impitoyable et, de ce point de vue, ça a vraiment commencé à me plaire… La qualité de l’intrigue, la richesse du développement ont finalement rapidement compensé cette impression de longueur…

Je ne veux rien dévoiler de cette intrigue fascinante, hormis qu’elle se déroule entre autres dans des endroits de premier choix comme je les aime : un bâtiment abandonné de l’hôpital psychiatre Sainte-Anne à Paris, les catacombes de la capitale pour une excursion à faire frémir les plus téméraires des explorateurs urbains… Tout cela autour de crimes absolument atroces (précision notable : aucune des victimes de Maxime Girardeau n’est décédée mais toutes ont beaucoup souffert! Leur bourreau les entraîne « bien au-delà de la mort »…). Par contre, je peux vous parler des enquêteurs car c’est à mon avis un des points très positifs de ce livre. Franck Somerset, flic aguerri mais qui risquerait bien de perdre pied face à la complexité de cette affaire, s’il n’avait près de lui sa collègue Laurence Milhau son « âme-soeur professionnelle ». Leur équipe peut être comparée à une couveuse dans laquelle sont intégrés de jeunes éléments fraîchement sortis d’écoles prestigieuses, les « couches-culottes » que sont Tanguy, Marion et Gilles, qui ont chacun un rôle bien attitré. Et sur cette affaire hors-norme, l’équipe sera rejointe par deux « pièces rapportées » tout aussi inattendues qu’officieuses : la perspicace Elga, experte du digital et des réseaux sociaux, qui par amitié pour Sonia, l’épouse de la première victime se lance corps et âme dans cette enquête, et son amie, Ariane, mathématicienne spécialisée en intelligence artificielle… Une équipe faite pour durer ?

Les personnages sont très approfondis, notamment Franck, dont l’enfance atypique, auprès d’une mère qui a une façon bien particulière d’appréhender les relations aux autres, guidera son rapport au monde qui l’entoure. Et Elga, dont l’implication dans cette enquête sera à l’origine d’une prise de conscience, et remettra en cause les préceptes d’une vie bien établie… De bonnes bases pour de nouvelles enquêtes et j’espère de tout coeur ne pas me tromper en imaginant que cette intrigue sera la première d’une longue série regroupant ces personnages, car tout est là, lecteurs compris! Une belle découverte donc que ce livre, et cet auteur : la révélation du thriller français de ce début d’année !