L’empreinte de sang – Richard Austin Freeman – Editions Flamant Noir, Novembre 2020.

Ce roman policier a été écrit il y a plus d’un siècle, par Richard Austin Freeman, célèbre auteur britannique, contemporain de Sir Arthur Conan Doyle. Encore lu de nos jours en Angleterre, l’auteur est l’inventeur du « polar inversé », structure narrative du récit policier où le lecteur se voit narrer au début du texte comment le criminel perpètre son forfait (ancêtre de l’inspecteur Colombo…). La maison d’édition Flamant Noir propose une nouvelle traduction de cette première enquête du Dr Thorndyke.

Lorsque des diamants sont dérobés dans le coffre-fort d’une entreprise londonienne, les soupçons se portent sur les trois hommes qui en possèdent la clé: John Hornby, le patron, et ses neveux : Walter et Reuben. L’étau se resserre très rapidement sur ce dernier car l’empreinte de son pouce ensanglanté est retrouvée à l’intérieur du coffre. Pourtant Reuben clame son innocence. Le Dr Thorndyke, célèbre expert médico-légal, se charge de l’enquête, aidé par Christopher Jervis, son ami médecin, et épaulé par son assistant, le fidèle Polton.

Comme dans les romans de Sherlock Holmes où le docteur Watson raconte l’histoire, celle-ci est relatée par le bras-droit de Thorndyke, le docteur Jervis. Un point de vue qui permet de ménager le suspense quant à la résolution de l’enquête et d’aérer le récit en intégrant un côté sentimental: une passion va en effet naitre entre le docteur Jervis et Juliet Gibson, une amie de l’accusé.

J’ai apprécié le rythme et le style bien différents des thrillers contemporains. L’époque est fort bien retranscrite au travers des mœurs et des relations entre les personnages. Côté enquête, il m’a semblé très intéressant de découvrir les techniques anciennes d’étude d’empreintes, considérées comme indice significatif mais qui ne pouvaient être une preuve formelle. Le problème est toujours identique aujourd’hui avec l’ADN puisse qu’il y a toujours possibilité de manipuler une scène de crime en déposant un ADN pour incriminer un innocent.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman: nul doute qu’il ravira les adeptes, comme moi, des enquêtes de Sherlock Holmes. J’attends désormais avec impatience la seconde enquête du trio. Je remercie Net Galley et les Editions Flamant Noir pour cette découverte.