MARGO – 1. Second souffle – Thomas Martinetti Novembre 2020.

Pour rester moi-même, j’ai dû devenir une autre.

Dans son village de l’arrière pays niçois, tout le monde adore Margo.

Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.

Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.

Aujourd’hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline, en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.

Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège, en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

Mésaventure pour moi que ce roman qui au vue des chroniques positives en ravira plus d’un. Excellent sujet, peu traité jusqu’à présent : l’usurpation d’identité, véritable cauchemar qui peut détruire une vie et arriver à n’importe qui. Sujet toutefois difficile à cerner et à mettre en place dans un roman. A la fin de ma lecture assez laborieuse, je pense tout de même que Thomas Martinetti s’en sort très bien.

Emeline Dalbera, victime d’une usurpation d’identité, vit près de Nice sous l’identité de Margo, mais doit aider sa sœur à récupérer un héritage bloqué, elle va devoir reconquérir son identité, et partir en Norvège sur les traces de la faussaire. J’ai connu un faux-départ pour ce roman mais j’ai récidivé après quelques temps et je suis finalement arrivée à bout de cette lecture dont je sors plutôt mitigée. Suivre 5 couples de personnages qui évoluent à des époques et dans des lieux différents, sous des identités tronquées, demande un effort de concentration et de mémorisation pour le coup un peu trop ardu pour moi : je vous avoue m’être mélangé les pinceaux assez rapidement (en dépit de la prise de note…) et être arrivée au milieu du roman totalement déboussolée, ayant perdu le fil de l’intrigue. J’ai, à regret, abandonné, lu autre chose, puis ai recommencé en ayant encore en tête certains passages qui ne m’avaient pas déplu. J’ai accroché cette fois et me suis laissée prendre à cette intrigue, servie par un style d’écriture fluide et des personnages qui, à défaut d’être attachants, sont plutôt bien cernés. Tout l’intérêt de ce roman est de comprendre les rouages du trafic d’identité : à l’heure du numérique, nos données personnelles, facilement accessibles pour des personnes sans scrupule, font l’objet d’un commerce organisé international. Les conséquences pour les victimes sont dramatiques, tant au niveau personnel que professionnel. Cela fait froid dans le dos!

Margo, Second souffle est le tome 1 d’une trilogie consacrée à cette jeune femme qui doit se battre pour retrouver son identité, la suite nous donnera donc les réponses aux questions que l’on se pose à la fin de ce volume… Je remercie Thomas Martinetti pour cette lecture via la plateforme NetGalley.

Je fais confiance également aux autres lecteurs/blogueurs qui ont lu et apprécié ce roman et vous propose un lien vers leurs chroniques : à la page des livres, livresque78, soniaboulimiquedeslivres.