Douve – Victor Guilbert – Hugo Thriller, 07 Janvier 2021.

L’inspecteur de police Hugo Boloren a grandi avec une phrase énigmatique en tête, prononcée par son père lorsqu’il n’était encore qu’un enfant « le gamin a Douve dans les veines« . Douve est une impasse, un village perdu au milieu de nulle part, entouré de marais et de forêts, « le dernier village avant le néant« , dans lequel les parents d’Hugo ont brièvement séjourné avant sa naissance pour les besoins d’une enquête menée par son père, lui aussi policier. A l’époque, un triple homicide commis dans le village bouleverse les habitants… La mère d’Hugo, qui accompagnait son mari, en a d’ailleurs écrit un livre intitulé « L’évadé« … Lorsque Douve fait de nouveau parler de lui, en raison d’un récent meurtre, Hugo décide de trouver réponse à ses questions en allant lui-même enquêter dans le village. Son but : percer le secret de Douve.

Ce livre m’a séduite à bien des niveaux. Je suis très facilement entrée dans le récit : un triple meurtre vieux de quarante ans, un petit village perdu au fond des bois, des habitants qui toutes générations confondues semblent protéger un sombre secret… Et un personnage principal motivé par une quête originelle, qui de prime abord m’a semblée étrange mais au fil de ma lecture, j’ai vraiment adhéré à la curiosité d’Hugo, convaincu que sa propre histoire est liée à celle de Douve. J’ai été envoûtée par le style de l’auteur (découvert dans une nouvelle intitulée « Dur à cuire« , parue dans le recueil Storia) : il m’a même semblé n’avoir jamais rien lu de tel. Le récit est à la première personne, le ton subtil et lisse du narrateur oscille en permanence entre cynisme et résignation : un flic citadin débarque dans un village qui ne semble pas avoir évolué depuis les années soixante ou soixante-dix, donne lieu à des réflexions parfois assez humoristiques. Mais ne vous y trompez pas, les bases du récit ainsi que son dénouement restent dans l’ensemble sordides!

Le village tient une place prépondérante dans le récit, comme un personnage à part entière, isolé du reste du monde, intemporel, et grâce auquel l’auteur parvient à saisir une atmosphère pesante et glauque, presque surréaliste à l’image de l’étrange couverture. Ses habitants ne sont pas moins étrange, ils semblent être là depuis des siècles, hantés par le passé, un passé commun, honteux et indicible. Ils sont unis par le silence qu’une nouvelle mort soudaine vient menacer, ainsi que la venue de Hugo, décidé à remuer le passé pour connaître ses origines. Et si sa propre naissance était liée au secret de Douve?

Je vous conseille ce roman, excellente découverte que cet auteur très prometteur. Je remercie NetGalley et les Editions Hugo Thriller pour cette lecture !