Le cadeau – Sebastian Fitzek – Editions de l’Archipel – 04/03/2021

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort. Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Le personnage principal Milan Berg est alexique, son cerveau ne parvient pas à analyser les stimuli visuels, il ne sait donc ni lire ni écrire. Lésion localisée du cerveau, ce handicap est du, dans le cas de Milan, à un choc physique. Le sujet est traité de manière approfondie et intéressante : je connaissais l’analphabétisme mais pas l’alexie, j’ai donc appris quelque chose. Si je n’étais pas convaincu au départ par le handicap de Milan, je le suis devenue progressivement avec les explications fournies par l’auteur. Je comprend également le blocage qu’il peut avoir pour parler de ce handicap, et sa préférence à la dissimuler. Cependant je n’explique pas le fait que personne dans l’entourage de Milan, depuis son enfance, ne se soit rendu compte de son problème alors que sa mère lui lisait le Petit Prince et aimait la littérature.

Ce roman aurait du me plaire, or je suis passée à côté, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je peux quand même en dire du bien : un concentré d’actions et de rebondissements, une intrigue tortueuse à souhait, efficace et rythmée par de courts chapitres dans lesquels on en apprend toujours un peu plus. L’auteur nous manipule du début à la fin, sa horde de personnages sont plus pervers les uns que les autres, et le plus diabolique n’est pas celui que l’on croit. Le changement de point de vue permet de comprendre chaque personnage, ses motivations et sa quête personnelle. Ce livre se lit rapidement, tant on a envie de savoir ce qui va se passer, et pour le dénouement, ô surprise: il est inimaginable.

Pour ma part, j’ai trouvé qu’il se passait trop de choses, beaucoup d’évènements se succèdent, parfois trop invraisemblables. D’autre part, le style épuré de l’auteur m’a donné l’impression de voir un film d’action plutôt que de lire un roman. Je n’ai ressenti aucune empathie pour les autres personnages, y compris pour Milan, dont je n’ai pas toujours trouvé les choix cohérents. Déçue oui, mais je sais que ce roman a été fort apprécié par d’autres, donc n’hésitez pas à vous faire votre propre opinion..

Je remercie vivement les Editions de l’Archipel et Net Galley pour cette lecture!