A même la peau – Lisa Gardner – Le Livre de Poche, Janvier 2021.

De cette auteure prolifique, il me semble avoir déjà lu il y a bien longtemps La maison d’à côté, et de ne pas en garder grand souvenir… J’ai donc voulu redécouvrir cette auteure américaine à succès.

Fille d’un tueur en série et sœur d’une meurtrière, Adeline porte un lourd fardeau familial. Tout comme son père adoptif, elle est devenue médecin spécialiste de la douleur. Une douleur qu’une anomalie génétique, l’analgognosie, l’empêche pourtant de ressentir. L’une de ses patientes, l’inspectrice DD Warren, est gravement blessée à l’épaule, après avoir été poussée dans un escalier sur une scène de crime. Celle-ci ne garde aucun souvenir de l’agression mais est fermement décidée, en dépit de son état handicapant, à retrouver le coupable. D’autant plus qu’un nouveau crime est commis : une femme est retrouvée écorchée, une rose ainsi qu’une coupe de champagne ont été disposés près de son corps. Au cours de son enquête, DD Warren découvre que ces meurtres ressemblent à ceux commis par le père d’Adeline il y a plus de vingt ans…

J’ai un avis mitigé sur ce roman. J’ai énormément apprécié certains éléments et été déçue par d’autres. L’autrice a choisi un thème, la douleur, et l’a exploité jusqu’à la corde. Je trouve le résultat très réussi : la douleur extrême (D.D souffre tout de même d’une blessure rare : arrachement de l’épaule gauche, ça donne le frisson…) et l’absence de douleur qui caractérise Adeline ainsi que les dangers qui en résultent sont parfaitement développés. L’auteure a d’autant plus imaginé un tueur en série qui écorche ses victimes, découpent des lambeaux de leur peau pour en faire collection… Parfois certaines passages suscitent le dégoût et l’écœurement alors qu’aucune scène n’est véritablement gore. La psychologie complexe des personnages est le moteur de ce roman, c’est en tous cas pour cette raison que je suis allée jusqu’au bout. Car malheureusement, l’auteure multiplie les situations surréalistes, tirées par les cheveux. Je ne peux donner d’exemple sans spoiler mais je trouve qu’à plusieurs reprises elle va trop loin : certaines scènes d’actions me semblent peu crédibles, et le mobile du tueur tient assez peu la route.

J’ai tout de même apprécié cette lecture grâce aux personnages fascinants et retenterai sûrement l’aventure avec un autre roman de Lisa Gardner.