Ecoutez le bruit de ce crime – Cédric Lalaury – Editions Préludes, 7 Avril 2021.

Excellent roman, scotchée du début à la fin, je n’en ai pas raté une miette! Envoûtée par Que les ombres passent aux aveux, j’avais vraiment hâte de découvrir celui-ci et je n’ai pas été déçue, je l’ai même encore plus apprécié que le précédent.

Le 6 juillet 2000, lors de la fête communale de Deil River, Oregon, le shérif Dale Dollinger est abattu d’une balle en plein cœur dans un chalet isolé. Non loin de là, le cadavre de Silas Farrell, onze ans, est retrouvé le crâne fracassé, se tient près de lui Andrea Goodwin, une jeune femme handicapée que tout accuse. Le même jour meurt dans un accident de voiture le jeune Nolan Remick, qui visiblement s’enfuyait après avoir kidnappé et violé Mary Beth, une fillette restée prostrée depuis. Ce n’est pas tout, un autre adolescent, Zeke Mc Kay, âgé de quinze ans est porté disparu à l’issue de cette journée dramatique. Retrouvé quelques jours plus tard à 3500 kms de là, il est dans un premier temps suspecté du meurtre du shérif puis innocenté. Le jeune garçon aurait vu la scène avant de s’enfuir, mais, traumatisé, ne parvient pas à s’en souvenir.

Dix neuf ans plus tard, Zeke vit sous une nouvelle identité à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Jusqu’au jour où un détective privé vient le questionner sur les évènements passés de Deal River. Se sentant de nouveau menacé, Zeke décide de retourner dans cette petite ville où tout le monde a ses secrets. En cours de route, il rencontre Evan, un auto-stoppeur qui va l’accompagner dans sa quête de vérité.

Vous pensez que je vous en ai dit beaucoup (trop)? Non, nous ne sommes qu’au début de cette intrigue extrêmement bien menée qui entraîne le lecteur au sein d’une communauté tenue par les non-dits, les secrets inavouables et les rumeurs les plus tenaces. Cédric Lalaury se dit « habité par la passion de l’énigme » (source : Babelio), je trouve que cette passion lui va comme un gant ! Sa plume est tout aussi torturée que son énigmatique récit : chaque mot et chaque tournure de phrase pesées et travaillées pour exprimer au mieux une émotion, un souvenir. Zeke retourne sur les traces de son passé, lui reviennent en mémoire des bribes de souvenirs, et non des moindres et l’auteur nous les retranscrits dans un style poétique sombre et tourmenté. En prime, un passage hommage à Stephen King écrit de façon originale et subtile! L’auteur déroule sous nos yeux une intrigue bien emmêlée, mais son récit reste fluide, entièrement compréhensible jusqu’au dénouement CHOC!

Vous l’avez compris, coup de cœur pour ce roman noir et nouvelle confirmation du talent de l’auteur : Deal River et ses secrets vous attendent ! Je remercie Net Galley et les Editions Préludes pour cette lecture !