Les trois font la paire – Martha Grimes – Editions Presses de La Cité – Avril 2021.

Au large des Cornouailles, sur l’île de Bryher, deux fillettes découvrent le corps sans vie de Marion Vinet, une touriste française, pensionnaire du Hell Bay Hotel, établissement qui tire son nom de la Baie de l’Enfer, où il est situé. Le commissaire Brian Macalvie se charge de l’enquête. Au même moment, Richard Jury, inspecteur de Scotland Yard, partage un verre avec Tom Brownell, un détective connu pour avoir résolu toutes ses affaires, sauf une – celle de la mort de sa propre fille. Dans les semaines qui suivent, les meurtres se succèdent : un homme est tué par balle chez les Summerston, une famille d’aristocrates du Northamptonshire. Puis une troisième victime est retrouvée dans la cathédrale d’Exeter. Jury, Macalvie et Brownell, décident alors de faire équipe pour trouver le coupable.

Ainsi présenté ce roman avait tout pour me plaire : certainement un énième récit de meurtres en série dans la campagne anglaise, mais je ne m’en lasse décidément pas… Auteure déjà lu mais il y a trop longtemps pour me souvenir de son style ou de ses personnages récurrents. Et malheureusement pour moi, c’est une des raisons pour laquelle je n’ai pas adhéré à ce roman: je suis passée à côté et j’en suis désolée. Les personnages sont nombreux, le lecteur assidu de Martha Grimes en connait apparemment quelques uns, mais l’auteure n’a pas pris le temps de faire un rappel de leur personnalité ni même de leurs caractéristiques physiques pour mettre à l’aise le lecteur novice, il m’a donc été difficile de les différencier, de m’en imprégner… Le style m’a paru trop rapide : l’idée d’une intrigue dans les Cornouailles était alléchante – la nature sauvage, les vents violents, l’île entourée de récifs – mais l’auteure passe outre les descriptions, se focalisant plutôt sur les dialogues. Or les descriptions sont pour moi essentielles pour instaurer une atmosphère, digne d’un bon roman policier. Au final, le roman est très court, trop car j’ai eu l’impression qu’il manquait beaucoup de chose, quel dommage ! Par contre, ce n’est que mon avis, et ce roman pourra tout à fait convenir aux habitués de l’auteure. Quant aux lecteurs qui souhaitent découvrir ses romans, je leur conseille vraiment de commencer la série consacrée à l’inspecteur Jury dans l’ordre (le tout premier est Un si paisible village).

Je remercie les Editions Presses de La Cité et NetGalley pour cette lecture.