La loi des hommes – Wendall Utroi – Le Livre de Poche – Septembre 2021.

Après avoir lu beaucoup de bons avis sur ce roman, écrit par un auteur français qui m’était jusqu’alors inconnu, j’ai tenu à satisfaire ma curiosité… et me voilà comblée. La loi des hommes est un thriller historique dont le sujet méconnu est pourtant basé sur des faits réels : dans les bas-fonds de Londres, durant l’époque victorienne, un inspecteur de Scotland Yard va découvrir une sordide affaire de prostitution infantile de grande ampleur, dans laquelle est impliquée certains Lords et un membre de la famille royale.

Tout commence dans un petit village du Nord de la France, de nos jours. Jacques, le cantonnier, découvre en nettoyant la sépulture centenaire d’un certain J. Wallace Hardwell, un livre de mémoires écrit en anglais, qu’il fait traduire par sa fille. Le dénommé Hardwell, inspecteurs des moeurs à Scotland Yard, y relate une enquête qui a vraisemblablement bouleversé sa vie. En 1889, il est mandaté par un mystérieux émissaire de la famille royale pour enquêter sur une affaire de moeurs avant que la presse à scandale n’ait vent d’éléments compromettants. L’inspecteur place en garde à vue la patronne d’un lupanar ainsi que son fils, et une vieille femme ancienne entremetteuse. De leurs récits découle une horrible vérité.

Plusieurs questions se posent rapidement à la lecture de ce roman. L’inspecteur Hardwell dont nous découvrons les écrits en même temps que Jacques, fait clairement part de ses remords à l’évocation d’une enquête délicate. Quelle est la raison de ces remords? N’a t-il pas pu mener l’enquête à bien ? La seconde question que l’on peut se poser est la raison pour laquelle le récit commence à notre époque et qui plus est dans notre pays ? Après tout cette sordide histoire de prostitution d’enfants se déroule au 19ème siècle, dans les quartiers malfamés de Londres… Cette subtile mise en abime a un rôle crucial même si on peut la juger inégale dans la construction du récit, et guide le lecteur vers une réflexion contemporaine, inattendue et particulièrement habile.

La loi des hommes est un roman historique épatant où l’on est confronté à des pratiques barbares scandaleuses, mais le plus scandaleux est bien évidemment le fait de vouloir à tout prix taire cette affaire, dans lequel évoluent des gens de pouvoir « biens sous tout rapport ». Portrait au vitriol de la société anglaise faite de contradictions et d’hypocrisie (à toutes époques), et puis un petit saut à travers la Manche pour voir que ce n’est pas beaucoup mieux chez nous… Au cœur de toutes ces horreurs, certains personnages, inattendus parfois, brillent par leur humanité. Un excellent roman!