Les racines de la vengeance – Charlotte Link – Editions Presses de La Cité – Avril 2022.

Le sergent détective Kate Linville quitte Scotland Yard pour prendre un poste à Scarborough, sa ville natale. Dans le train qui la ramène dans le Yorkshire, elle sauve une femme pourchassée par un tireur fou. L’homme semble lui en vouloir, alors qu’elle ne le connait pas. Une autre attaque a lieu avec la même arme, dans la campagne : la victime reste paraplégique. De quelle façon ces deux affaires sont-elles liées ? Kate se mêle à l’enquête, sous les ordres de Robert Stewart, car l’inspecteur chef qu’elle devait rejoindre, Caleb Hale vient d’être mis à pied suite à une prise d’otages qui a tourné au fiasco…

Après Les disparues de la lande (2020), je retrouve avec plaisir Kate Linville dans une nouvelle enquête. L’inspectrice toujours aussi solitaire et peu sûre d’elle, mais paradoxalement toujours aussi efficace, s’apprête à rejoindre dans sa ville natale l’inspecteur chef Caleb Hale, dont elle est proche. Celui-ci peine à se remettre de la mort de son épouse, et gère mal une prise d’otages en raison de son addiction à l’alcool. Démis de ses fonctions, il est obligé de laisser sa place à un inspecteur trop sûr de lui et inefficace que Kate apprécie peu. La mise en place des évènements est assez longue, mais toutefois nécessaire. Un premier chapitre nous expose l’enlèvement d’une enfant de trois ans qui a lieu en 2006; un appel anonyme dénonce le ravisseur. Nous comprenons que ce fait est à l’origine de la succession d’évènement qui survient treize ans plus tard, en 2019. Puis le prologue s’enchaine sur une prise d’otage, menée maladroitement par Caleb Hale, qui n’est pas l’affaire principale, mais celle qui écarte l’inspecteur de l’enquête (momentanément heureusement, car l’autrice le remet très habilement en jeu). Arrivent ensuite l’attaque du train et l’agression de la jeune cycliste, ces deux affaires étant liées par la même arme du crime. Toutefois, l’agresseur a raté par deux fois sa cible! Il n’en faut pas plus pour titiller la perspicacité de Kate Linville. Celle-ci va au cours de cette enquête empreinte de multiples rebondissements être confrontée à des comportements humains particulièrement retors.

Un récit subtil et maitrisé, où la psychologie des personnages est suffisamment développée pour que l’on s’attache à eux. Des sujets forts, tels que violences conjugales et secrets de famille jalonnent cette intrigue ingénieuse et addictive. Je conseille !

Merci aux Editions Presses de La Cité via Netgalley pour cette lecture.