Coeur du Sahel – Djaïli Amadou Amal – Lizzie – Avril 2022.

Après avoir tout récemment écouté Les Impatientes de Djaïli Amadou Amal pour lequel j’ai eu un énorme coup de coeur, je ne pouvais que me précipiter sur Coeur du Sahel, dont le titre seul m’a attirée. Après s’être brillamment penchée sur la condition sociale des épouses au sein d’une concession camerounaise, l’auteure s’intèresse cette fois-ci au statut des domestiques, renouvelant son engagement contre les injustices faites aux femmes. De nouveau une exceptionnelle réussite.

Là encore des personnages auxquels on s’attache inévitablement. Faydé vit dans un village de montagne, au nord du Cameroun, au sein d’une famille sans ressource et dont le beau-père a disparu suite à une attaque du groupe sunnite Boko Haram, qui continue de menacer la région. Pour aider sa mère et sa fratrie, la jeune adolescente décide de partir vivre et travailler à Maroua, la ville la plus proche. Elle trouve au sein d’une riche concession une place de domestique, métier difficile et harassant. Très proche de la jeune fille de la famille, elle profite de l’éducation que reçoit celle-ci et se révèle une élève douée. Rapidement, elle s’éprend du jeune professeur qui n’apartient pas à sa condition sociale et qui malgré des sentiments réciproques se voit promis à une autre.

Comment rester insensible au sort de Faydé ? Pour elle et les autres filles de son rang, rien n’est simple : elles sont confrontées au mépris des nantis pour leur classe ingrate, subissent de mauvais traitements, échappent rarement aux tentatives de viols et sont tentées par l’argent de la prostitution. Quel fierté pour elles de ramener provisions et cadeaux à leurs villages, mais à quel prix ! Faydé qui signifie « trouvaille » dans son dialecte, et ce n’est pas anodin, aura à se battre pour échapper à un destin tracé à l’avance, pour fuir sa condition et parvenir à une vie digne et épanouie. Quel message d’espoir que ce récit émouvant et dur à la fois!

Ce fut une fois encore une lecture audio qui m’a profondément séduite, l’interprétation de Claîna Clavaron de la Comédie Française est irrésistible, fragile et sensible à l’image de Faydé qui prend vie à cette écoute! La musique qui accompagne l’ouverture de chaque chapître instaure également une ambiance africaine envoûtante, tout semble mis en oeuvre pour que l’on prenne plaisir à suivre ce récit poignant et captivant. Je remercie NetGalley et les Editions Lizzie pour cette écoute.

Publicité