La louve de Mausecret – Thierry Berlanda – Christine Bonneton – Janvier 2021.

Le titre et la couverture de ce livre m’ont attirée en dépit du caractère historique du récit, je ne suis pas une adepte des romans policiers historiques, à quelques exceptions près. J’avais aimé L’affaire Creutzwald dans lequel Thierry Berlanda maniait habilement récit policier mêlé de surnaturel à des faits historiques ayant eu lieu dans le bassin minier lorrain. Dans La louve de Mausecret, il nous entraîne au 17ème siècle dans le Cher pour une sombre enquête sur fond de chasse aux sorcières…

En 1633, la ville de Bourges est le théâtre de plusieurs crimes étant dans un premier temps identifiés comme des suicides. La perspicacité du lieutenant de police Archambault va à l’encontre de déductions simplistes et d’une conclusion trop facile. Il décide de mener seul une enquête qui va le mener sur les traces d’une meneuse de loup, qui vit dans les bois et marais alentours. Celle-ci la met sur la piste d’un réglement de compte ayant trait à une sombre affaire qui a secoué la région quelques années plus tôt.

Le vocabulaire employé et les tournures de phrases sont d’époque (essentiellement dans les dialogues), rendent cette lecture complexe mais intéressante (les termes utilisés en ancien français sont traduits en bas de page). Les jouxtes verbales sont empreintes d’humour, ce qui égaye le récit et lui donne un certain dynamisme. Au demeurant l’atmosphère est sombre et oppressante, très immersive dans la vie de cette ville à cette époque. En toile de fond, les guerres de religion, les épidémies de pestes qui ravagent épisodiquement la région, et les chasses aux sorcières, créatures souvent on ne peut plus humaine et de bonne foi, mais soumises aux préjugés et aux lois d’hommes impitoyables. Voici donc un polar historique qui tire son épingle du jeu et vous promet un enquête sombre et passionnante.

Publicité