Un profond sommeil – Tiffany Quay Tison – Editions Sonatine – Août 2022.

A White Forest dans l’Etat du Mississippi, trois enfants d’une même fratrie jouent ensemble dans une carrière. Ils connaissent cet endroit depuis toujours et ne se méfient ni des eaux profondes du lac ni des rumeurs concernant des esprits malveillants qui hanteraient les lieux. Bert et son frère Willet laissent quelques instants se baigner seule leur jeune soeur Pansy tandis qu’ils vont chercher des baies non loin de là. Un orage déferle soudain sur la région et lorsqu’ils reviennent aux bords du lac, Pansy a disparu. Leur mère sombre dans la dépression, quant à leur père, trafiquant local, il disparait mystérieusement. Bert et Willet doivent faire face ensemble à l’effondrement de leur famille. Quatre ans plus tard, incapables de se libérer de leur culpabilité, ils rassemblent des indices recueillis à propos de leur soeur et de leur père et entreprennent un voyage dans le sud de la Floride pour trouver réponse à leur questions.

Ce récit construit autour de la disparition d’une enfant n’est pas une enquête policière, mais plus un roman d’ambiance dans lequel l’autrice décrit sa région natale et l’atmopshère mystérieuse qui lui est propre. Une région au passé colonial lourd où tout un peuple a vécu la ségrégation et toutes les horreurs qui lui sont attribuées, où les tourments de l’âme n’ont d’égal que le paysage morcelé par une végétation humide et luxuriante. La nature est une personnalité à part entière dans ce roman, elle est inquiétante et menaçante, de ses entrailles naissent des superstitions tenaces et le doute subsiste toujours quant à son rôle dans la disparition de Pansy. Les descriptions de cette ambiance brumeuse, voire nébuleuse, m’ont fait forte impression.

D’autre part, l’auteure nous raconte la douleur de la perte, du vide laissé par des personnes disparues sans explication. Une douleur muette qui ne trouve amoindrissement que dans la quête perpétuelle d’indices, de témoignages. Willet et surtout Bert, puisqu’il s’agit de son récit, doit se construire sur ce drame. Ce roman est d’une grande richesse par les thèmes abordés : la ségrégation, le droit des femmes et l’avortement, les secrets de famille et leur impact sur les descendants. Le style de l’auteure est d’une grande sensibilité, la force qu’elle donne à ses personnages transcende le récit. Je suis ravie et touchée par cette lecture qui m’a transportée outre-atlantique. Pour cela je remercie les Editions Sonatine et NetGalley pour ce partenariat.


Publicité